Politique

Primaires de la Gauche : les sprinters du discours

La crédibilité du discours des hommes et des femmes politiques est actuellement de 9% (étude Makheia – Institut Occurrence). Donc,  91% des Français n’accordent pas leur confiance aux mots, aux propositions et aux idées de ceux qui les représentent ou pourraient les représenter.

Au regard de ce constat, et sans entrer dans une analyse sophistiquée de cette incrédulité citoyenne, il est important d’observer, par exemple, le 1er débat de la Primaire de la Gauche et les interventions des  7 candidats. Il serait plus juste de parler des « 7 sprinters du discours ». Les règles de la prise de parole étaient en effet très strictes. Rappelons-les, elles seront utiles pour suivre les deux prochaines soirées :

·        80 secondes pour introduire le débat

·        90 secondes pour répondre à une question

·        45 secondes pour répondre à l’interpellation d’un autre candidat

·        17 minutes de temps de parole au total pour chaque candidat.

On se demande pourquoi les organisateurs ne sont pas allés plus loin dans la quantification du débat démocratique. Quelques propositions :

·        12 seconde pour avaler 2 gorgées de 16 ml d’eau au maximum 3 fois par heure.

·        3 syllabes par mot avec la possibilité de prononcer, au plus, 7 mots de 5 syllabes durant la soirée. Au-delà le micro sera coupé !

·        4 secondes pour se gratter le visage de préférence de la main gauche pour ne pas favoriser les droitiers.

·        12 contacts des mains sur le pupitre, si cette limite est dépassée le pupitre sera retiré définitivement.

·        18,5 clignements d’yeux par minutes même en cas de grand stress. Si ce rythme n’est pas respecté le spot éclairant le candidat sera éteint durant 25 minutes.

·        5 mouvements de jambe toutes les 30 minutes seront tolérées. Les candidats ayant des impatiences pourront courir autour du plateau durant 45 secondes, en silence et sans dépasser les 7 kms/h.

A part ça, chacun pourra s’exprimer librement, faire valoir la pertinence de ses idées, déployer une communication crédible riche de sens et à même de convaincre des citoyens désabusés à qui les « 7 sprinters du discours » devront donner envie de se rendre dans les 7530 bureaux de vote pour déposer 1 bulletin.

Les organisateurs hésitent encore sur le temps que mettra ce bulletin pour atteindre le fond  de l’urne : 78 dixièmes de seconde ou 55 millièmes. La question a été posée à Usain Bolt qui réserve sa réponse. Attendons…mais pas plus de 24h et 32 minutes décalage horaire avec la Jamaïque compris !

0 comments on “Primaires de la Gauche : les sprinters du discours

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :